Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

Commentaires fermés sur AGRICULTURE-STATISTIQUES DES STATISTIQUES FIABLES SONT « UN OUTIL EXTRÊMEMENT IMPORTANT

AGRICULTURE-STATISTIQUES DES STATISTIQUES FIABLES SONT « UN OUTIL EXTRÊMEMENT IMPORTANT

| Actualités | février 3, 2016

Des statistiques fiables constituent « un outil extrêmement important » pour les décideurs et dans la planification a affirmé, mardi à Saly-Portudal (Mbour), Cheikh Guèye, représentant-assistant de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), chargé de programmes au Sénégal.
« Le Sénégal, avec le Plan Sénégal émergent (PSE) traduit dans le développement durable et l’agriculture par le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS), est dans une bonne dynamique », a-t-il retenu.
Cheikh Guèye s’exprimait au cours d’un atelier de validation du Plan stratégique de développement des statistiques agricoles et rurale.

Selon lui, pour une mise en œuvre « efficace et efficiente » du PRACAS, depuis la planification jusqu’au déroulement des programmes et projets, « il faut des statistiques agricoles fiables pour prendre des décisions idoines ».

Lesquelles statistiques permettraient d’atteindre les objectifs qui sont fixés dans l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement et le développement durable en général, a estimé M. Guèye.

En outre, le technicien de la FAO a souligné qu’une « agriculture émergente ne peut se faire au Sénégal sans les exploitations familiales ».

Et dans ce cadre, le projet de recensement national de l’agriculture et de l’élevage et celui en appui au gouvernement pour une typologie claire des exploitations agricoles et familiales permettraient d’avoir des données fiables nécessaires àla mise en oeuvre d’exploitations familiales, a estimé Cheikh Guèye.

« Les données statistiques sont des besoins réels exprimés par les décideurs politiques, les partenaires stratégiques, les structures de développement du monde rural et les organisations de producteurs impliqués dans le processus de collecte et d’analyse des statistiques agricoles », a insisté le responsable de la FAO.

Ainsi, l’initiative de l’Observatoire des agricultures du monde (WAW) a été mise en place pour traduire les données en informations sur les transformations au sein des exploitations familiales pour mieux orienter les politiques de développement rural.

Et en plus de la FAO, WAW a bénéficié du soutien du Fonds de développement agricole (FIDA), de la France et du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) dans une synergie qui a permis de couvrir une diversité de pays répartis dans quatre continents.

« Les différents travaux réalisés dans chacun des pays cibles permettront d’établir une classification des exploitations agricoles sur une base comparative de la typologie de leurs exploitations agricoles aux niveaux national et international à partir des résultats de statistiques agricoles », a encore expliqué Cheikh Guèye

Pas de mots clés