Archives de catégorie Appels d’offres

ParAmadou

FNRAA : Appel à Propositions POUR APPUYER LA POLITIQUE D’AUTOSUFFISANCE EN RIZ

FNRAA PPAAO/WAAPP phase II : 2013 – 2017

Appel à Propositions POUR APPUYER LA POLITIQUE D’AUTOSUFFISANCE EN RIZ

guichet 4 : Diffusion à grande échelle des variétés de riz NERICA et SAHEL pour l’amélioration durable de la production de riz en Casamance
18Avril 2014

r 1. CADRE de l’appel

Le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires a pour but de financer des activités de recherches agricoles et agro-alimentaires considérées comme prioritaires par l’État, le Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP), les partenaires au développement et les utilisateurs des résultats de la recherche. C’est dans ce cadre que le FNRAA a été désigné comme Agence d’Exécution (AE) pour assurer la gestion du guichet national de fonds compétitifs du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP – Sénégal) financé par l’État du Sénégal et la Banque Mondiale.

L’option prise par les autorités sénégalaises est de faire de l’agriculture un moteur de croissance de l’économie du pays. Cependant, pour y arriver, il convient d’augmenter les productions agricoles et de favoriser les conditions qui permettent de : i) assurer la sécurité alimentaire face à l’accroissement démographique ; ii) optimiser les possibilités d’accès aux marchés extérieurs avec les filières d’exportation ; iii) promouvoir l’exploitation agricole avec des systèmes intensifiés, diversifiés, durables et respectueux de l’environnement  ; iv) promouvoir l’émergence d’un entreprenariat agricole et rural ; v) développer les filières agricoles répondant à la demande nationale et internationale.

L’option politique stratégique a été prise d’assurer l’Autonomie Alimentaire du Pays, grâce notamment à la satisfaction des besoins nationaux, par la production agricole locale. Ainsi pour la production nationale de riz qui occupe une place prépondérante dans cette option, l’atteinte de l’autosuffisance en riz constitue un grand pas vers l’Autonomie Alimentaire du Pays en céréales telle que décidée par le Gouvernement. Le Programme d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS), nouvellement élaboré vise particulièrement l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en riz en 2017 avec une production cible d’un million de tonnes de riz blanc. Pratiquée sous pluie ou en irrigué, la riziculture, enjeu national, suscite chez les producteurs un engouement croissant malgré les difficultés conjoncturelles. Elle réunit aujourd’hui, au sein de structures professionnelles (Unions, Fédérations, Interprofessions), différents acteurs (OP, Coopératives Agricoles, Institutions de Recherche et de Conseil, Prestataires de services, Transformateurs, Commerçants…) aptes à prendre en charge le développement de la Filière. La riziculture pluviale a reçu très peu d’appui comparé à son importance socio-économique et ses potentialités raison pour laquelle le PRACAS mise beaucoup sur elle pour assurer 40% de la production nationale en riz. Elle rencontre d’énormes difficultés dans sa pratique. D’importants gains de rendement peuvent être réalisés en riziculture pluviale si les nombreuses contraintes dont particulièrement l’accès très limité aux intrants de qualité dont les semences et les engrais sont levées. La recherche compte à son actif de nombreux résultats dont de nouvelles variétés de riz à haut potentiel de rendement, qui sont et peuvent davantage être d’un apport décisif pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en riz.

Pour accompagner l’action du Gouvernement en soutenant l’atteinte des objectifs de développement du PRACAS, le FNRAA, agence d’exécution du PPAAO/WAAPP, souhaite financer des projets de promotion à grande échelle de l’utilisation du matériel végétal à haut potentiel de rendements (variétés SAHEL, NERICA, etc.) mis au point par l’ISRA et AfricaRice et des itinéraires techniques tournés vers l’intensification pour améliorer de manière significative et durable la production rizicole dans la région naturelle de Casamance. Il s’agit des technologies issues de ces thématiques : (i) qui ont un impact significatif sur l’amélioration de la productivité agricole et, (ii) qui présentent des conditions favorables de pérennisation dans la zone d’introduction ciblée.

r 2. CONDITIONS D’ELIGIBILITE

Il s’agit de financer des projets qui mettent l’accent sur l’adoption massive et de façon durable par les bénéficiaires (au moins 10 000 par projet), avec un volet de mesures d’accompagnement (production de semences, formation…) sur une période n’excédant pas 3 ans.

Les conditions de mise en œuvre devront être basées sur :(i) une exécution inclusive dans le cadre d’une concertation locale regroupant les organisations de producteurs/coopératives agricoles, les collectivités locales et les services techniques locaux ; (ii) l’intégration de la dimension environnementale et sociale et les questions liées au genre à travers un ciblage des groupes vulnérables, notamment les femmes, les jeunes  et les handicapés ; (iii) des mécanismes bien définis de diffusion à grande échelle des technologies et d’incitation à leur adoption massive ; (iv) l’exécution d’activités de plaidoyer et de sensibilisation touchant les différents acteurs des zones concernées.

Cet appel à propositions est ouvert aux équipes, ayant des compétences dans les domaines agricole, agro-alimentaire et agro-sylvo-pastoral, pour la soumission de projets de Diffusion à grande échelle, telle que définie dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA.

Seules les institutions sénégalaises sont éligibles à cet appel. Elles peuvent cependant s’associer à des institutions étrangères pour la réalisation des projets. Les coalitions pour exploiter les synergies et assurer une plus grande couverture sont fortement recommandées. Le plan de rédaction des projets devra être conforme aux formulaires proposés dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA. Le dossier complet de soumission, sur papier et sur CD en format Word 97-2003 sous Windows, devra parvenir au FNRAA le 18 Mai 2014 au plus tard, la date d’enregistrement de la Direction Générale faisant foi.

r 3. PROCEDURES de soumission

Le dossier de soumission devra être transmis au FNRAA par le responsable de l’institution tutelle, de l’entreprise ou de l’organisation de producteurs coordonnateur de l’équipe du projet. La Direction Générale du Fonds, chargée de la réception, de la vérification de la conformité et du traitement préliminaire des prérequis d’éligibilité, apportera aux promoteurs toute l’assistance requise pour la compréhension des procédures et la préparation des dossiers de soumission.

r 4. criteres de Sélection des propositions

Les critères de sélection des projets sont entre autres : (i) la qualité technique de la proposition, (ii) la pertinence par rapport à la demande et aux priorités nationales et sous régionales, (iii) les effets et impacts potentiels de la technologie et mesures pour la durabilité, (iv) l’échelle de la diffusion et les mécanismes pour atteindre les cibles, (v) la prise en compte des activités des femmes et des jeunes, (vi) le niveau et la qualité de prise en compte des aspects environnementaux et sociaux, (vii) le degré d’implication des cibles/bénéficiaires et (viii) la qualité de l’équipe de recherche et des partenaires impliqués.

5. PUBLICATION DES RESULTATS

La liste des projets sélectionnés par le Comité de Pilotage du Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP) et de Gestion du FNRAA sera publiée dans les mêmes supports que le présent appel à propositions. Les équipes primées seront invitées à une négociation avec le FNRAA. Chaque soumissionnaire de l’appel à propositions recevra sous pli confidentiel le rapport d’évaluation de son projet.
Dr Samba Sall
Coordonateur Scientifique

 

ParAmadou

CILSS : Avis de consultation – Capitalisation des bonnes expériences de lutte contre la malnutrition

Etude de capitalisation aura pour objectif de faire un inventaire de ces expériences réussies et bonnes pratiques qui seront diffusées à travers les canaux appropriés en direction des décideurs et des intervenants. Date de clôture : 04 avril 2014 à 12h00T

Avis_Consultation_Capitalisation_Bonnes_experiences_lutte_Contre_malnutrition

ParAmadou

Appel à Propositions : DIFFUSION A GRANDE ECHELLE DES TECHNOLOGIES

  FNRAA PPAAO/WAAPP phase II : 2013 – 2017
 
 SECOND Appel  à  Propositions 

guichet 3 :

  FNRAA PPAAO/WAAPP phase II : 2013 – 2017
 
 SECOND Appel  à  Propositions 

guichet 3 : DIFFUSION A GRANDE ECHELLE DES TECHNOLOGIES (DGE)

27 Janvier 2014

 

 1. Cadre de l’appel

Le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires a pour but de financer des activités de recherches agricoles et agro-alimentaires considérées comme prioritaires par l’Etat, le Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP), les partenaires au développement et les utilisateurs des résultats de la recherche. C’est dans ce cadre que le FNRAA a été désigné comme Agence d’Exécution (AE) pour assurer la gestion du guichet national de fonds compétitifs du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP – Sénégal) financé par l’État du Sénégal et la Banque Mondiale.

 

Le FNRAA finance des projets qui mettent l’accent sur la diffusion et l’adoption à grande échelle et de façon durable par les bénéficiaires, avec un volet de mesures d’accompagnement (production de semences, formation…).

 

La diffusion à grande échelle a pour finalité de répondre à la demande d’un large public et dans une zone bien identifiée en termes d’accès à la technologie. Il ne s’agit pas donc ici, de micro-adoptions  ou d’îlots de diffusion mais de projet de dimension zonale (zone agro-écologique) sur un besoin d’innovations largement partagé.

 2. CONDITIONS D’ELIGIBILITE

Pour les projets DGE  les filières prioritairement ciblées sont :(i) les filières et systèmes de production à base de céréales sèches (mil, sorgho, maïs, fonio) et cultures associés (arachide, niébé, sésame); (ii) les filières lait et viande ; et (iii) les filières horticoles (oignon, mangue, tomate).Ces projets portent sur des technologies avec  certaines caractéristiques : (i) elles font l’objet d’une demande ; (ii) elles contribuent à améliorer la productivité des filières à l’échelle des zones de production où le potentiel d’adoption de la technologie est très élevé ; (iii) elles sont accessibles, disponibles et faciles d’utilisation ;(iv) elles présentent des conditions favorables de pérennisation dans la zone d’introduction ciblée:

Les conditions de mise en œuvre devront être basées sur :

-Une exécution inclusive dans le cadre d’une concertation  locale regroupant  les OP,  les collectivités locales et les services techniques locaux ;

-L’intégration de la dimension environnementale et sociale et les questions liées au genre ;

-Un ciblage des groupes vulnérables, notamment les femmes, les handicapés et les jeunes ;

-L’exécution d’activités de plaidoyer et de sensibilisation touchant  les différents acteurs  des zones concernées ;

-Une large couverture géographique.

 

  1. A. Pour les projets commandités :

Cette diffusion va porter essentiellement sur :

  1. 1. Des technologies du SRI (Système de Riziculture Intensive) ;
  2. 2. des matériels agricoles et/ou de transformation de produits agricoles, porteurs de changements et de productivité ;
  1. 3. La machine à décortiquer le fonio

 

  1. B. Pour les projets non commandités :

La diffusion porte sur toutes les technologies susceptibles d’améliorer la productivité(i) des filières et systèmes de production à base de céréales sèches (mil, sorgho, maïs, fonio) et cultures associés (arachide, niébé, sésame); (ii) des filières lait et viande ; et (iii) des filières horticoles (oignon, mangue, tomate). Il s’agit de financer des projets qui mettent l’accent sur l’adoption massive et de façon durable des technologies par les bénéficiaires. Un accent particulier sera mis sur les technologies susceptibles d’améliorer les activités des femmes et des jeunes.

 

Cet appel à propositions est ouvert aux équipes, ayant des compétences dans les domaines agricole, agro-alimentaire et agro-sylvo-pastoral, pour la soumission spontanée de projets de Diffusion à grande échelle, telle que définie dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA.

Seules les institutions sénégalaises sont éligibles à cet appel. Elles peuvent cependant s’associer à des institutions étrangères pour la réalisation des projets. Les coalitions pour exploiter les synergies et assurer une plus grande couverture sont fortement recommandées Le plan de rédaction des projets devra être conforme aux formulaires proposés dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA. Le dossier complet de soumission, sur papier et sur CD en format Word 97-2003 sous Windows, devra parvenir au FNRAA le 07 Mars 2014à 16 heures au plus tard, la date d’enregistrement de la Direction Générale faisant foi.

 (DGE)

27 Janvier 2014

 

 1. Cadre de l’appel

 

Le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires a pour but de financer des activités de recherches agricoles et agro-alimentaires considérées comme prioritaires par l’Etat, le Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP), les partenaires au développement et les utilisateurs des résultats de la recherche. C’est dans ce cadre que le FNRAA a été désigné comme Agence d’Exécution (AE) pour assurer la gestion du guichet national de fonds compétitifs du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP – Sénégal) financé par l’État du Sénégal et la Banque Mondiale.

 

Le FNRAA finance des projets qui mettent l’accent sur la diffusion et l’adoption à grande échelle et de façon durable par les bénéficiaires, avec un volet de mesures d’accompagnement (production de semences, formation…).

 

La diffusion à grande échelle a pour finalité de répondre à la demande d’un large public et dans une zone bien identifiée en termes d’accès à la technologie. Il ne s’agit pas donc ici, de micro-adoptions  ou d’îlots de diffusion mais de projet de dimension zonale (zone agro-écologique) sur un besoin d’innovations largement partagé.

 

 

 2. CONDITIONS D’ELIGIBILITE

 

Pour les projets DGE  les filières prioritairement ciblées sont :(i) les filières et systèmes de production à base de céréales sèches (mil, sorgho, maïs, fonio) et cultures associés (arachide, niébé, sésame); (ii) les filières lait et viande ; et (iii) les filières horticoles (oignon, mangue, tomate).Ces projets portent sur des technologies avec  certaines caractéristiques : (i) elles font l’objet d’une demande ; (ii) elles contribuent à améliorer la productivité des filières à l’échelle des zones de production où le potentiel d’adoption de la technologie est très élevé ; (iii) elles sont accessibles, disponibles et faciles d’utilisation ;(iv) elles présentent des conditions favorables de pérennisation dans la zone d’introduction ciblée:

Les conditions de mise en œuvre devront être basées sur :

-Une exécution inclusive dans le cadre d’une concertation  locale regroupant  les OP,  les collectivités locales et les services techniques locaux ;

-L’intégration de la dimension environnementale et sociale et les questions liées au genre ;

-Un ciblage des groupes vulnérables, notamment les femmes, les handicapés et les jeunes ;

-L’exécution d’activités de plaidoyer et de sensibilisation touchant  les différents acteurs  des zones concernées ;

-Une large couverture géographique.

 

  1. A. Pour les projets commandités :

 

Cette diffusion va porter essentiellement sur :

  1. 1. Des technologies du SRI (Système de Riziculture Intensive) ;
  2. 2. des matériels agricoles et/ou de transformation de produits agricoles, porteurs de changements et de productivité ;

 

  1. 3. La machine à décortiquer le fonio

 

  1. B. Pour les projets non commandités :

La diffusion porte sur toutes les technologies susceptibles d’améliorer la productivité(i) des filières et systèmes de production à base de céréales sèches (mil, sorgho, maïs, fonio) et cultures associés (arachide, niébé, sésame); (ii) des filières lait et viande ; et (iii) des filières horticoles (oignon, mangue, tomate). Il s’agit de financer des projets qui mettent l’accent sur l’adoption massive et de façon durable des technologies par les bénéficiaires. Un accent particulier sera mis sur les technologies susceptibles d’améliorer les activités des femmes et des jeunes.

 

Cet appel à propositions est ouvert aux équipes, ayant des compétences dans les domaines agricole, agro-alimentaire et agro-sylvo-pastoral, pour la soumission spontanée de projets de Diffusion à grande échelle, telle que définie dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA.

Seules les institutions sénégalaises sont éligibles à cet appel. Elles peuvent cependant s’associer à des institutions étrangères pour la réalisation des projets. Les coalitions pour exploiter les synergies et assurer une plus grande couverture sont fortement recommandées Le plan de rédaction des projets devra être conforme aux formulaires proposés dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA. Le dossier complet de soumission, sur papier et sur CD en format Word 97-2003 sous Windows, devra parvenir au FNRAA le 07 Mars 2014à 16 heures au plus tard, la date d’enregistrement de la Direction Générale faisant foi.

ParAmadou

Stage méthodologique en appui à l’innovation en agriculture familiale

Dans le cadre du programme des cours et stages internationaux 2014-2015, le Conseil inter-universitaire de la Communauté française de Belgique (CIUF) accorde 150 bourses d’études et 70 bourses de stage autour des thématiques de l’agriculture familiale ou paysanne, de l’innovation, de la souveraineté alimentaire ou de la gestion du cycle de projet et de la Gestion Axée sur les Résultats. Parmi ces bourses, 14 sont destinées à un stage méthodologique en appui à l’innovation en agriculture familiale.
Le but de ce stage est de renforcer les compétences des participant(e)s pour identifier et mettre en œuvre des actions ou combinaisons d’interventions innovantes, contribuant à améliorer durablement le fonctionnement de l’agriculture familiale dans les pays en développement.

Lors de l’introduction de leur demande, les candidats doivent avoir un niveau de formation universitaire (Bac+4) ou une expérience professionnelle équivalente en rapport avec les thématiques abordées, et être résident-travailleur depuis au moins deux ans dans une organisation d’appui à l’agriculture familiale, légalement reconnue dans les pays autorisés à postuler aux bourses de la commission universitaire pour le développement (CUD) du CIUF. Le stage se déroulera du 14 avril 2014 au 27 juillet 2014 (15 semaines) à Gembloux, en Belgique. Il est nécessaire que chacun des postulants joigne à sa candidature, un avant-projet en rapport avec l’agriculture familiale, en lien avec le contexte travaillé dans sa sphère professionnelle.

Date limite : 15/01/2014

ParAmadou

Appel à Propositions : Diffusion à grande échelle de semences certifiées – Production de semences certifiées d’arachide sous irrigation – contre saison chaude 2014

 FNRAA – PPAAO/WAAPP phase II : 2013 – 2017

Appel  à  Propositions guichet 4 : Diffusion à grande échelle de semences certifiées

Production de semences certifiées d’arachide sous irrigation contre saison chaude 2014

30 Novembre 2013

1. Cadre de l’appel

Le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires a pour but de financer des activités de recherches agricoles et agro-alimentaires considérées comme prioritaires par l’État, le Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP), les partenaires au développement et les utilisateurs des résultats de la recherche. C’est dans ce cadre que le FNRAA a été désigné comme Agence d’Exécution (AE) pour assurer la gestion du guichet national de fonds compétitifs du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP – Sénégal) financé par l’État du Sénégal et la Banque Mondiale.

La reconstitution du capital semencier est une priorité majeure du Gouvernement du Sénégal dans sa stratégie de développement du secteur de l’agriculture. Un conseil interministériel tenu le 19 juillet 2013 sous l’égide du Premier Ministre a été exclusivement consacré à la reconstitution du capital semencier. Dans cette perspective, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural (MAER) souhaite, en juin 2014, disposer d’environ 40.000 tonnes de semences certifiées d’arachide et pour ce faire, a contractualisé avec des opérateurs semenciers la production d’environ 30.000 tonnes de semences certifiées d’arachide pour l’hivernage 2013.

Lors du conseil interministériel, la demande du Gouvernement de compléter la production hivernale de semences certifiées d’arachide par une production de semences certifiées sous irrigation durant la contre-saison chaude 2014 a reçu des réponses favorables de plusieurs opérateurs et partenaires au développement dont le PPAAO/WAAPP.  Dans ce cadre, le FNRAA, agence d’exécution du PPAAO/WAAPP, souhaite financer un projet de production sous irrigation de semences certifiées d’arachide des niveaux base, R1 et R2 pendant la contre-saison chaude 2014 afin de renforcer les quantités de semences certifiées d’arachide disponibles en juin 2014.

2. CONDITIONS D’ELIGIBILITE

Il s’agit pour cet appel de proposer un projet pour  (i) produire, sous irrigation, pendant la contre-saison chaude (janvier-mai 2014) au moins 90 tonnes de semences de base, 180 tonnes de semences de niveau R1 et 360 tonnes de semences de niveau R2, (ii) collecter, conditionner et faire certifier toute la production obtenue et la rendre disponible en juin 2014. Les porteurs de projets devront veiller à ce que les variétés  produites soient utilisables pendant l’hivernage 2014.

Afin de garantir la production des quantités souhaitées, le projet devra être implanté dans un ou des sites où la maîtrise de l’eau est totale et où les producteurs ciblés ont acquis une expérience dans la conduite de cultures irriguées.

Cet appel à propositions est ouvert aux institutions, aux petites et moyennes entreprises (PME) de production de semences et aux organisations/ de producteurs semenciers ayant un dispositif opérationnel sur le terrain (coopératives, groupements, associations de producteurs de semences certifiées agrées par les autorités compétentes), des compétences dans le domaine  de la production de semences certifiées en terme de personnels qualifiés, de méthodes d’appui aux producteurs de semences certifiées et une expérience d’au moins cinq années dans la production de semences certifiées sous irrigation, pour la soumission  de projets de Diffusion à grande échelle de production de semences certifiées d’arachide, telle que définie dans le manuel de Gestion des Projets révisé (version 2013) du FNRAA.

Seules les organisations/entreprises de producteurs semenciers sénégalaises sont éligibles à cet appel. Les coalitions pour exploiter les synergies et assurer une plus grande couverture sont fortement recommandées. Le dossier complet de soumission, sur papier et sur CD en format Word 97-2003 sous Windows, devra parvenir au FNRAA  le Jeudi 2 Janvier 2014 à 16 heures au plus tard, la date d’enregistrement de la Direction Générale faisant foi.

3. procédures de soumission

Le dossier de soumission devra être transmis au FNRAA par le responsable de l’institution tutelle, de l’entreprise ou de l’organisation de producteurs coordonnateur de l’équipe du projet. La Direction Générale du Fonds, chargée de la réception, de la vérification de la conformité et du traitement préliminaire des prérequis d’éligibilité, apportera aux promoteurs  toute l’assistance requise pour la compréhension des procédures et  la préparation des dossiers de soumission.

4. criteres  de Sélection des propositions

Les critères de sélection des projets de production de semences certifiées d’arachide sont entre autres : (i)  la qualité technique de la proposition, (ii)  les variétés de semences d’arachide proposées, (iii) la pertinence par rapport à la demande, à la stratégie nationale de reconstitution du capital semencier et aux objectifs de développement du PPAAO/ WAAPP, (iv) la qualité de l’équipe du projet et des partenaires impliqués,  (v) la qualité des infrastructures de production et de stockage, (vi) la stratégie de mise en marché pour une large diffusion aux producteurs et (vii) les capacités à intégrer la dimension environnementale, sociale et genre dans la mise en œuvre de la proposition.

5. PUBLICATION DES RESULTATS

La liste des projets sélectionnés par le Comité de Pilotage du Système National de Recherches Agro-Sylvo-Pastorales (SNRASP) et de Gestion du FNRAA sera publiée dans les mêmes supports que le présent appel à propositions. Les équipes primées seront invitées à une négociation avec le FNRAA. Chaque soumissionnaire de  l’appel à propositions recevra sous pli confidentiel le rapport d’évaluation de son projet.

Dr Samba Sall
Coordonateur Scientifique

ParAmadou

APPEL À PROPOSITIONS GPSA POUR LE SENEGAL

Date limite de dépôt des propositions : 6 janvier 2014
Le Partenariat mondial pour la responsabilité sociale (GPSA) aide la société civile et les pouvoirs publics à relever ensemble les défis majeurs de la gouvernance dans les pays en développement. Pour ce faire, le GPSA apporte un appui stratégique soutenu aux initiatives des OSC en matière de responsabilité sociale visant à renforcer la transparence et l’obligation de rendre compte. Lire la suite

ParAmadou

APPEL A PROPOSITIONS FNRAA GUICHET 3

Appel  à  Propositions

FNRAA : PPAAO/WAAPP phase II : 2013 – 2017

 Email : fnraa@sentoo.sn site web : www.fnraa.sn Tel : 33 820 35 10

guichet 3 : Diffusion à grande échelle de matériels agricoles et/ou de transformation fabriqués par les artisans locaux et adaptés aux conditions d’utilisation des bénéficiaires. Lire la suite

ParAmadou

AVIS D’APPEL D’OFFRES N°01/2013/WAAPP-PANIF/F-PETRINS

                                                                                            AVIS D’APPEL D’OFFRES (AA0)

République du Sénégal

——

Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest Phase 2

——

AVIS D’APPEL D’OFFRES N°01/2013/WAAPP-PANIF/F-PETRINS

 

L’Etat du Sénégal a reçu un crédit de l’Association Internationale pour le Développement pour financer le Projet de Diffusion de l’incorporation des céréales locales (mil et maïs, sorgho) dans la panification et la viennoiserie, et à l’intention d’utiliser une partie de ce crédit  pour effectuer des paiements au titre du marché N°01/2013/WAAPP-PANIF/F-PETRINS « Fourniture livraison et mise en marche de 150 pétrins ».

Lire la suite