ELEVAGE – Pour favoriser l’accès aux crédits : Macky Sall annonce 1 milliard pour les mutuelles

ParAmadou

ELEVAGE – Pour favoriser l’accès aux crédits : Macky Sall annonce 1 milliard pour les mutuelles

Pour faciliter l’accès des éleveurs aux crédits, le gouvernement, selon Macky Sall, qui présidait hier à Fatick la première édition de la Journée nationale de l’Elevage, mettra à la disposition des mutuelles un financement de 1 milliard de francs Cfa.

Une très bonne nouvelle pour les éleveurs. En effet, le président de la République, Macky Sall, qui présidait hier à Fatick la cérémonie de célébration de la première édition de la Journée nationale de l’élevage, a annoncé la mise à la disposition des mutuelles d’éleveurs d’une enveloppe de 1 milliard de francs Cfa. Ce, en vue de faciliter aux éleveurs l’accès aux crédits. En ce sens, Macky Sall a dit avoir donné des instructions dimanche dernier seulement au ministre de l’Eco­nomie, des Finances et du Plan pour la matérialisation de sa volonté. «Cet argent sera prêté aux mutuelles d’éleveurs exclusivement pour vous permettre d’accéder aux crédits, mais à des taux bonifiés», a déclaré le chef de l’Etat qui renchérit : «A la suite de l’hivernage difficile de cette année et des difficultés liées aux aliments de bétail, j’ai décidé également, en plus du milliard de francs que nous avons mis dans la Loi de finance rectificative (Lfr) d’ajouter à partir de janvier prochain une enveloppe de 3 milliards de francs pour accompagner les efforts déjà engagés dans le cadre de l’opération sauvegarde de bétail», dira-t-il sous un tonnerre d’applaudissements des éleveurs venus de toutes les régions du Sénégal.

Revenant sur le choix de la capitale du Sine pour abriter cette première édition, le chef de l’Etat indiquera que ce choix n’est pas fortuit. Selon lui, il est plutôt guidé par le fait que le bassin arachidier en général, la région de Fatick en particulier, regorge d’immenses potentialités dans les domaines de l’aviculture, de l’apiculture et de l’élevage eu égard à l’importance des effectifs bovins, caprin, ovins, équins et porcins. En outre, a expliqué le président de la Ré­publique, selon le dernier recensement national de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage, Fatick est la région où l’élevage est le plus répandu en milieu rural avec un taux de 69% de ménages agricoles qui s’adonnent à cette activité. Dans la même foulée, Macky Sall renseignera que le choix du thème : «L’élevage, levier d’émergence socio-économique» n’est pas non plus un hasard puisqu’il est en phase avec sa vision du développement, laquelle est traduite dans le Plan Sénégal émergent (Pse).
Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué qu’il est d’une nécessité absolue de renforcer les capacités des éleveurs en matière de gestion et de management. Il souhaite également l’aménagement de parcelles pour les cultures fourragères, notamment dans le delta du fleuve Sénégal. Macky Sall a aussi annoncé la mise en place prochaine à Niakhar d’un Centre d’impulsion pour la modernisation de l’élevage (Cimel) à vocation caprine. Non sans inviter les éleveurs à plus d’unité, eu égard à la pléthore d’orateurs (plus de 40).
Auparavant, Macky Sall a, en plus du marché central de Fatick, inauguré deux importantes infrastructures en rapport avec l’élevage. Il s’agit d’abord du premier centre de collecte de lait du pays, mis en place grâce au partenariat avec la société agro-industrielle Kirène, avec une capacité de stockage journalière de 4 000 litres, pour un investissement de 40 millions de francs Cfa. Ensuite, le président de la République a, à quelques mètres de ce centre, dévoilé la plaque d’une unité de production industrielle de fourrage. Cette unité d’une capacité de production d’une tonne par jour est construite dans le cadre de la coopération avec le Royaume d’Arabie Saou­dite.

le quotidien

À propos de l’auteur

Amadou administrator

Laisser un commentaire